LES MEDIATIONS THERAPEUTIQUES ET LE JEU AU SERVICE DES PERSONNES AGEES

 

INFIPP propose aux professionnels des secteurs sanitaire et médico-social des formations qui intègrent les arts plastiques et le jeu comme médiateur dans la démarche de soins et d’accompagnement en gériatrie.

 

Accompagner les résidents au quotidien : place et fonctions des médiations (015 – 108)

Du 27 au 29/09/2017 + du 06 au 08/11/2017 (6 jours) - 1 470 €.

Pour les professionnels accompagnant des résidents en institution.

Objectif : Savoir comment entrer en relation et accompagner au quotidien les résidents en prenant en compte leurs ressources et besoins, et en adoptant les médiations les plus adéquates pour répondre de manière efficiente.

 

Le jeu comme médiation thérapeutique en gérontologie (015 – 107)

Du 11 au 13/10/2017 (3 jours) - 840 €.

Pour les professionnels des secteurs sanitaire et médico-social, art-thérapeutes, musicothérapeutes, artistes-intervenants.

Objectif : Issue d’une étude pilote scientifique, cette formation permet de considérer le jeu comme une médiation thérapeutique non médicamenteuse adaptée aux résidents atteints de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés.  

 

Les arts plastiques comme médiateurs de soin en gériatrie (015 – 111)

Du 13 au 16/06/2017 (4 jours) - 1 120 €

Pour les professionnels des secteurs sanitaire et médico-social, art-thérapeutes, artistes-intervenants.

Objectif : Découvrir et expérimenter différents dispositifs d’atelier adaptés aux personnes âgées mais aussi aux différentes pathologies du vieillissement afin d’intégrer les arts-plastiques comme médiateur dans une démarche de soin.

 

Médiation musicale et troubles neurocognitifs de type Alzheimer (015 – 112)

Du 08 au 11/05/2017 (4 jours), 1 120 €

Pour les professionnels des secteurs sanitaire, médico-social, éducatif  et animation, toute personne concerné par l'utilisation de la musique dans le contexte des troubles neurocognitifs majeurs.

Objectif : Acquérir un ensemble de méthodes et de techniques utilisées en musicothérapie, adapté au champ des troubles neurocognitifs afin d’intégrer rapidement de nouveaux outils à une pratique existante à l'attention de personnes souffrant troubles cognitifs de type d'Alzheimer et troubles apparentés.

 

Ces formations permettent d’acquérir et de développer des méthodes et techniques adaptées au projet de vie individualisé des personnes âgées, dépendantes, souffrant de troubles cognitifs majeurs ou atteints d’Alzheimer. 

 

La médiation au quotidien, que ce soit par le jeu, le dessin ou la musique, aide à maintenir la qualité de la vie du sujet vieillissant, à maintenir ou à réhabiliter leurs capacités fonctionnelles, leurs fonctions cognitives, sensorielles et leurs liens sociaux.

 

Ces formations  répondent aux Recommandations de bonnes pratiques « Qualité de vie en Ehpad » de l’ANESME et sont éligibles au DPC.

 

Plus d’informations et inscription :

 

Laurence MERCIER                                                  

Responsable d’Affaires Inter                                    

Ligne directe: 04-72-69-91-73                                                                                            

E.mail: l.mercier@infipp.com

Nos Partenaires de formation

 

 

 

Actualités

FORMATION PREMIER SECOURS EN SANTE MENTALE RETENUE COMME MESURE PRIORITAIRE PAR L'ETAT

Edouard Philippe, Premier ministre et Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé ont réuni ce lundi 26 mars un Comité interministériel de la Santé (CIS). Ce comité a permis de présenter les 25 mesures-phares de la politique de prévention destinées à accompagner les Français pour rester en bonne santé tout au long de leur vie. Ces mesures concrétisent le premier axe de la Stratégie nationale de Santé, stratégie qui porte l’action du Gouvernement en matière de santé pour les cinq prochaines années.

 

Parmi elles figure l'introduction en France d'une formation aux premiers secours en santé mentale déjà mise en œuvre dans 20 pays. Cette proposition était portée par INFIPP et la Fédération Santé Mentale France, convaincus qu'une formation dispensée largement pourra contribuer notamment à déstigmatiser les troubles psychiques en faisant évoluer les réprésentations sociales sur les pathologies, mais aussi à améliorer la situation des personnes touchées par ces troubles.

Pour plus de détails voir la page Premier Soins en Santé Mentale sur notre site et le communiqué de presse du 2 mai des trois structures porteuses du projet

Lire la suite
Toutes les actualités